Comment tenir ses comptes comme un « pro » en 5 minutes par mois ?

Comment tenir ses comptes comme un « pro » en 5 minutes par mois ?

24 novembre 2019 2 Par Raphaël

Tenir ses comptes n’est pas ce qu’il y a de plus amusant : sortir les tickets de caisses qui étaient « proprement » rangés dans son portefeuille (s’il n’en manque pas un sur deux), insérer les montants un par un sur un tableau Excel ou sur un cahier de tenu de comptes, ne plus savoir quels tickets on a déjà passé.

Mais finalement on préfère arrêter simplement de faire ses comptes et se dire qu’on calculera ça « à peu près ».

Si on ne sait pas combien on dépense, on ne sait pas combien on peut encore dépenser.

Il est important de prendre conscience des dépenses faites mensuellement car en cas de besoin urgent on ne se sait plus où on en est. Surtout quand on peut être dans le négatif et donc utiliser de l’argent que l’on ne possède pas.

Connaitre le budget minimum pour vivre

Est-ce tu connais la quantité d’argent dont tu as besoin pour vivre 1 mois complet avec ton niveau de vie actuel ? 1000€ ? 2000€ ? 10 000€ ?

Il faut pour cela avoir en tête la somme des dépenses qui reviennent chaque mois : loyer, crédits, les assurances, le budget courses, les sorties, achats divers, etc …

Cette valeur est généralement correspondante au total des revenus.

Pour les moins économes, les dépenses ont tendances à dépasser celle des revenus. Il peut dans certain cas avoir recours à l’usage de cartes de crédits. On dépense donc plus que ce que l’on gagne.

Dans le cas d’une gestion de compte classique : les dépenses sont maitrisées et elles ne dépassent pas la valeur du total des revenus. Une partie de l’argent est épargné s’il en reste à la fin du mois.

Pour les meilleurs gestionnaires : ils mettent une partie de leurs revenus de côté chaque mois, les dépenses sont maitrisées et une fois « un matelas » de sécurité généré par leur épargne mensuelle, ils se servent du supplément pour l’investir dans des projets qui rapportent.

Savoir combien on peut mettre de côté

Maitriser ses dépenses te permet de savoir ce que tu peux épargner chaque mois.

Un ordre d’idée classique serait d’épargner 10% des revenus. Cela peut varier suivant tes objectifs.

Si plus est possible alors tant mieux. Tout dépend de tes futurs projets.

Si 10% des revenus est trop élevé pour commencer, il est possible de démarrer plus bas et d’augmenter au fur et à mesure qu’il en est possible.

L’important est de le faire tous les débuts de mois, peu importe le montant de départ. Cela permettra de créer une bonne habitude : la même que celle que tu as pour payer les factures, sauf que dans ce cas c’est toi que tu payes.

Une fois l’argent épargné, peu importe sa quantité, il faut s’interdire d’y toucher (sauf dans le cas de très grosses difficultés financières).

Si tu veux te faire plaisir pour un achat ou pour les vacances, il faut prévoir au mieux un autre compte bancaire que tu peux aussi remplir chaque mois (par prélèvements manuels ou automatiques)

Quel est l’objectif d’épargner chaque mois ?

Le but est de créer un « matelas » qui pourras t’aider en cas de grosses difficultés financières ou de perte de revenus.

Un ordre d’idée à avoir serait par exemple d’avoir suffisamment d’argent de côté pour être capable de vivre 6 mois ou 1 an avec le même niveau de vie qu’actuellement.

Il est tout à fait possible d’épargner en visant une durée moins longue. Mais en cas de perte de revenu, cela te laisse moins de temps devant toi (pour chercher du travail par exemple).

Pour te donner une idée, mon objectif personnel est d’épargner pour tenir 1 an sans revenu plus la possibilité de pouvoir me racheter une voiture d’occasion.

Être mieux préparé aux imprévus

Épargner chaque mois en s’efforçant de ne pas piocher dans ce qui a été mis de côté est un peu difficile, surtout les premiers mois.

Il faudra résister à l’envie de piocher dans la réserve pour s’offrir une nouvelle télé ou même pour faire un complément au budget vacances.

Mais tu seras rassuré d’avoir cette réserve de sécurité qui en cas de nécessité, servira à payer un imprévu.

Il est possible de puiser dans son épargne en cas de gros imprévus comme par exemple le rachat d’une voiture ou d’autres types dépenses nécessaires, qu’un salaire seul n’est pas capable de combler.

Mais ça reste que mon avis. Ensuite c’est à toi de fixer ton objectif et ta façon de faire.

Mon objectif qui est d’avoir 1 an d’épargne est au cas où je me retrouve au chômage, ou si ma voiture doit finir à la casse.

Je trouve qu’il est psychologiquement plus rassurant de savoir que l’on peut tenir 1 an sans salaire plutôt que seulement 3 mois. Ou encore moins si l’on n’a rien mis de côté.

Une fois atteint, l’objectif est de conserver cette épargne et d’investir le supplément dans des projets qui feront travailler ton argent.

Et pourquoi pas aussi en profiter un peu plus ?

Savoir dans quel(s) domaine(s) il est possible de réduire les dépenses

Que les fins de mois soient faciles ou difficiles, il est possible que tu aies des types de dépenses qui te font des trous dans le porte-monnaie.

Forcément, la plupart des dépenses ne peuvent être supprimées. Mais la grande partie peuvent être réduites. Il suffit de se creuser un peu la tête, de voir ce qui se fait autour de soi ou via les amis, les collègues, dans les livres, les blogs, etc…

Un exemple d’astuce que j’utilise pour réduire mon budget carburant.

Il sera possible de profiter en se payant des vacances plus confortables, avoir plus de moyens financiers dans des projets, ou même d’épargner plus pour atteindre plus vite tes objectifs.

Tenir ses comptes rapidement et facilement

Il existe des outils simples pour tenir vos comptes.

Des outils qui feront les calculs à ta place et qui remplaceront l’ancien trio papier-crayon-calculette d’avant la popularisation des ordinateurs.

Il y a premièrement des applications de gestion de budget qui permettent de suivre en temps réel les dépenses et qui donnent des résultats sous formes de graphiques.

J’en avais téléchargé plusieurs (celles qui avaient les meilleurs notes) pour utiliser celle qui me paraissait la plus intuitive et avec un minimum d’infos personnelles.

L’inconvénient c’est qu’il faut insérer les paiements un par un en choisissant le petit logo qui va avec. Il y a beaucoup de choix de catégories en fonction des dépenses. Mais si pour un type de dépense donnée, la catégorie correspondante n’existe pas, il faut la créer. Ça ne me convient pas car je trouve ça trop long à faire.

Deuxièmement, on peut utiliser un tableau Excel et c’est ce que j’utilise actuellement.

Ci-dessous le style de tableau que j’utilise. La page est simplifiée au maximum pour qu’elle soit complétée le plus rapidement possible.

Les tableaux sont réinitialisés tous les mois sur une nouvelle feuille Excel.

L’usage de la carte bancaire

Si comme moi tu n’aimes pas trop mettre à jour les tableaux de comptes quand tu vois la grande quantité d’opérations sur ton relevé en ligne, il existe une astuce très simple : arrête d’utiliser ta carte bancaire !

Passe plutôt faire un tour au distributeur de billets.

Si tu fais la majorité des paiements avec ta carte, il est normal de dépasser la cinquantaine d’opérations sur le relevé bancaire. A ta place j’aurai aussi la flemme d’ajouter les opérations une par une et peu importe la technique utilisée pour tenir ses comptes.

L’usage de la carte bancaire est de plus en plus facile et de plus en plus rapide. Avec les paiements possibles en « sans contact » pour les sommes inférieurs à 30€, moi aussi ça m’arrange de faire un « bip » avec la carte plutôt que de compter la petite monnaie.

Mais pensant gagner du temps, voilà ci-dessous à quoi ressemblera « en gros » ton relevé bancaire en utilisant uniquement la carte bancaire :

  • Essence
  • Macdo
  • Bar du coin
  • Bar du centre
  • PMU
  • Macdo
  • KFC
  • Decathlon
  • Loyer

En plus du fait que ton banquier peut te suivre à la trace, tu n’auras pas du tout envie de mettre à jour l’application ou le tableau de tenu de compte.

Dans le cas où tu retires de l’argent liquide, voici ton futur relevé bancaire

  • Retrait DAB 1
  • Essence
  • Retrait DAB 2
  • Loyer
  • Retrait DAB 3

Il est tout de suite plus lisible, plus propre et ton banquier ne saura pas où tu manges et où tu passes tes soirées.

Le retrait d’argent permet de réduire en grande partie le nombre d’opérations sur les relevés bancaire.

Utiliser l’argent liquide comme de l’argent de poche

J’utilise l’argent liquide pour me payer tous ce qui est loisir, sorties ou les autres petits paiements.

Psychologiquement, payer avec de l’argent liquide n’est pas pareil que de payer avec sa carte : je trouve qu’on a moins conscience du montant lorsque l’on paye avec une carte bancaire.

Une fois la totalité de l’argent liquide dépensé, on peut choisir ou non d’en retirer de nouveau.

On peut aussi se fixer un montant maximum par mois à ne pas dépasser.

Dans le cas où on est à court d’argent liquide, on limite ou on stoppe les dépenses qui pourraient attendre le mois prochain.

Pour terminer : se voir comme une petite entreprise

Par contre pour illustrer le principe : on peut se voir comme une petite entreprise qui doit payer ses ses charges et reçoit un ou plusieurs revenus. Si les dépenses sont supérieures aux revenus, ce ne sera pas viable sur le long terme. L’entreprise sera en difficulté financière et le patron mettra en place des mesures pour faire remonter les chiffres.

Mais dans le cas de la gestion de ses propres revenus, c’est toi le patron qui fera en sorte d’améliorer ta situation.

Le but étant au minimum d’éviter d’être dans le négatif tous les mois.

N’hésite pas à laisser ton avis dans les commentaires

Raphaël